Voici le nouveau gouvernement de Kassory Fofana

kassoryLe chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, a dévoilé la composition de son nouveau gouvernement d’une trentaine de portefeuilles, avec l’entrée en lice de deux opposants, Mouctar Dialllo (Jeunesse et emploi jeunes) et Aboubacar Sylla, ancien porte-parole de l’opposition, qui occupe le ministère des Transports, selon un décret diffusé samedi par la télévision nationale.

Mouctar Diallo, ancien ministre de la transition est leader des Nouvelles Forces démocratiques (NFD), alors qu’Aboubacar Sylla, ancien ministre aussi, est leader de l’Union des forces du changement (UFC). Ils sont tous députés élus sous la bannière du principal parti d’opposition de l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo.

Ont également été appelés dans le cadre de cette ouverture politique, Lansana Komara (Enseignement technique), Alpha Ibrahima Keira (Sécurité), tous du parti présidentiel.

Ont sauté Abdoul Kabélé Camara (Sécurité), Marc Yombouno (Commerce), Damantang Albert Camara (Enseignement technique et ex porte- parole du gouvernement), Oyé Guilavogui (Transports), Maladho Kaba (Economie et finances), Mohamed Lamine Doumbouya (Budget), Abdourahmane Diallo (Santé), Ibrahima Kalil Konaté (Enseignement du pré-universitaire), Aissatou Baldé (Environnement).

Sont confirmés : Me Cheick Sako (Justice), Abdoulaye Magassouba (Mines), Cheick Taliby Sylla (Energie), Yéro Baldé (Enseignement supérieur), Sanoussy Bantama Sow (Sports et culture), Kalifa Gassama Diaby (Citoyenneté et unité nationale), Billy Nankouma Doumbouya (Fonction publique), Mariama Camara (Agriculture), Mariama Sylla (Affaires sociales), Frédérick Louah (Pêche) Moustapha Diaby (Télécommunciations), Mamakany Diallo (Plan), Ibrahima Kourouma (Ville), Mamady Touré (Affaires étrangères), Thierno Ousmane Diallo (Tourisme).

Ont permuté Moustapha Naité (Travaux publics) et Boubacar Barry (Commerce)

Les nouveaux : Djéné Keita (Coopération), Zakariaou Coulibaly (Hydrocarbures), Amara Somparé (Communication et information), Gabril Curtus (Investissements et partenariat public- privé), Mory Sangaré (Education nationale), Alpha Ibrahima Keira (Sécurité), Ismael Dioubaté (Budget), Mamady Camara (Economie et finances).

Un revenant : Edouard Niankoye Lamah (Santé).

Mais de tous ceux qui sont promus ou confirmés, Mohamed Diané reste celui qui aura des rôles renforcés. En plus de la défense nationale, il gère les affaires présidentielles.

Pour l'heure, le ministre de l’élevage, les affaires religieuses et le secrétariat général du gouvernement ne sont pas nommés.

Source APA