Quand l’épidémie d’EBOLA devient une ‘’opportunité’’ politique

moussa_conde_tata_vieux«Ebola est une opportunité pour la Guinée » déclarait le Président Alpha Condé en septembre dernier, lors d’une conférence de Presse. De nombreux guinéens et d’observateurs internationaux avertis s’étaient interrogés sur la pertinence de cette assertion du chef de l’Etat guinéen, lorsqu’on sait la gravité et l’angoisse généralisée qu’Ebola suscite au sein des Guinéens.

 

Pendant que l’opposition a décidé d’arrêter toutes ses activités et d’observer l’état d’urgence sanitaire en vigueur dans notre pays, le Président de la République et son gouvernement eux profitent de ce temps « mort » pour remobiliser la troupe en vue des prochaines échéances électorales. En effet, les membres du gouvernement sillonnent les 33 préfectures du pays, en vue officiellement de sensibiliser nos concitoyens sur l’épidémie Ebola devenue désormais une « opportunité politique» à saisir. Dans le cadre de cette stratégie, le Président Alpha Condé lui-même effectue des visites dites de travail. Pour maquiller le caractère électoral de ces visites, le Chef de l’Etat s’est inventé des prétextes: Sensibilisation sur Ebola, pose de première pierre par-ci, visite de chantiers et inauguration de tels travaux par-là. Le scénario a déjà été appliqué à Mamou, Boké, Kamsar, Sangarédi et Conakry.

 

Quant à ses Ministres, eux se partagent les régions du pays. Chacun d’entre eux parrainant une préfecture. Ces membres du gouvernement à la tête des comités de sensibilisation sur Ebola, une fois dans nos villes et villages, transforment l’objet de leur mission en une campagne électorale déguisée, financée sur fonds publics et fondée sur la corruption à ciel ouvert.

 

Dans le but de noyer le poisson, tromper et intimider les guinéens, les membres des différentes délégations officielles arborent le foulard jaune du RPG autour du cou, portent ostensiblement l’effigie du Président Alpha Condé et n’hésitent pas à présenter les kits sanitaires et autres dons offerts par la communauté internationale, comme provenant uniquement des amis personnels du professeur Alpha Condé.

 

Nous avons suivi, Mr Moussa CONDE « Tata-Vieux », Ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie et parrain Ebola de la préfecture de Koundara.

 

Arrivés dans la soirée du 15 octobre 2014, le Ministre et sa suite s’entretiennent, dans la matinée du 16, avec les structures locales du RPG – Arc – en – Ciel. Cet entretien tournera autour de deux questions essentielles : les causes de l’échec du parti au pouvoir à Koundara, lors des législatives de 2013 et les propositions de solutions pour les prochaines échéances électorales. Il a été retenu que l’échec du RPG est imputable à la domination de l’opposition dans les démembrements de la CENI (CEPI et CESPI). Pour y remédier, le ministre de la république s’engagera fermement d’assainir les structures locales de la CENI et de licencier ou affecter tous les cadres récalcitrants de l’administration supposés proches de l’opposition.

 

Le matin du 17 octobre, la délégation ministérielle démarre sa tournée par les sous-préfectures de Youkounkoun, Guingan et Termessè.

 

A Youkounkoun tout comme à Guingan, les maires des dits communes rurales, évoqueront tour à tour le manque de retombés du changement et autres investissements, l’éloignement des bureaux de vote et la composition des CESPI, comme étant les causes de l’échec du parti au pouvoir lors des dernières législatives.

 

En réponse, Mr Condé promettra dans les deux cas, de revoir la copie. Evoquant les chiffres des résultats des dernières consultations électorales, Mr Condé menacera en ces termes « Avec ces résultats il ne faudra rien attendre de l’Etat ».

Après l’étape de Guingan, la mission invoqua le manque de temps pour ne pas se rendre dans la sous-préfecture de Termessè. En réalité, on aurait indiqué au Ministre parrain Moussa Condé, que la dite circonscription était totalement acquise à l’UFDG, principal Parti d’opposition.

 

Seconde étape 18 Octobre 2014 : Sambaïlo – Saréboïdo – Kamaby.

 

A Sambaïlo, après le discours de bienvenu prononcé du Sous – préfet, le Maire s’adresse à la délégation en langue du terroir. Dans sa réplique le ministre sensibilisera sur Ebola (raison officielle de sa tournée) pendant 7mn, avant de s’attaquer virulemment au Maire rural qu’il accuse de tous les maux dont souffre le RPG à Sambaïlo. Dans sa diatribe, il n’hésitera pas d’injurier publiquement le Maire !

 

A Saréboïdo, Ebola a été oublié. L’échec du RPG aux législatives et la reconstruction de la mosquée ont occupé les débats. Il faut rappeler que Cellou Dalein Diallo, Président de l’UFDG de passage dans la localité en fin Août 2013, avait appelé à la mobilisation de ressources pour la reconstruction de cette mosquée historique. Il donnera d’ailleurs l’exemple en offrant une forte somme pour la cause.

 

Dans un élan défensif, un responsable local attribuera l’échec du RPG à l’imposition de Mamoudou MANEH comme responsable local du Parti au pouvoir, ainsi qu’aux intrigues de Chérif Mayanta CAMARA qui selon lui abuserait de l’ethno stratégie. La réplique du ministre fut très sèche : « Toi, tu es de quelle ethnie ? » Foulakounda, répondit ce dernier. Au ministre d’enchaîner « Pourquoi ces gens n’ont pas voté RPG aux législatives alors qu’un des leurs était ministre ? ».

Pour ce qui est de la mosquée, malgré que Saraboido soit allé selon le Ministre Tata Vieux Condé, quémander de l’argent au Président de l’UFDG, le gouvernement, aurait selon lui, mis un montant à disposition pour la réhabilitation de cette maison de DIEU. Mr Tata vieux habitué des faits, accusera la famille de feue Aissatou BOIRO assassinée le 9 novembre 2012, d’avoir détourné le magot. Cette famille, s’est fixé comme objectif la destruction du RPG à Koundara, insistera le ministre. Avant d’exiger que cet argent lui soit rendu afin de procéder à la pose de la première pierre avant de quitter Koundara. Ce qui ne sera naturellement pas fait.

 

Révolté par la faiblesse de la mobilisation en général, à Kamaby, le ministre parrain demande au Maire de faire en sorte que le RPG gagne les prochaines consultations faute de quoi il en tirera les conséquences.

 

Le lendemain matin, dès les premières heures, Monsieur le Ministre mobilise sa troupe pour aller présenter des excuses au Maire de Sambaïlo qu’il avait insulté et humilié en public la veille, au domicile de ce dernier.

 

Après sa repentance, le Ministre - Parrain fut très sobre la journée du 19 octobre qui était dédiée à la Commune Urbaine. Au bloc administratif préfectoral, devant un parterre d’élus, d’administrateurs et des leaders de la Société Civile, le bon agenda a été ouvert, la sensibilisation sur Ebola à fait sa réapparition. Sous l’œil de la caméra de la RTG (média d’Etat), le Ministre Moussa Condé ‘’Tata Vieux’’ se montra républicain. Le langage très divisionniste des jours antérieurs furent enterrés, la crise sanitaire et la réconciliation nationale évoquées afin de fournir les reporters de la RTG-RPG en contenu du journal télévisé du soir.

 

Avant de quitter Koundara, le Ministre Parrain passera le relais à une autre structure afin de continuer le sale boulot. Il s’agit d’une « ONG » nouvellement créée à Conakry qui vient elle aussi de se lancer dans une lucrative ‘’campagne de sensibilisation’’ sur l’épidémie Ebola. En réalité, cette ONG ne regroupant que les ressortissants Koniagui, Badiarankés et Bassaris de Koundara et excluant expressément les foulakoundas et les peuls, n’est qu’un instrument de plus dans la stratégie de diviser pour dominer que le RPG arc-en-ciel use et abuse depuis plus de quatre années qu’il est au pouvoir.

 

L’instrumentalisation de la malheureuse crise sanitaire dont notre pays est victimes, est une véritable escroquerie politique. Ce travestissement de la campagne de sensibilisation sur Ébola en campagne politique du Parti RPG au pouvoir, suscite des dénonciations et condamnations sans appel de la part de l’opinion publique guinéenne. Le Président Alpha Condé et son gouvernement finiront-ils par entendre et arrêter ? Wait and see !!!

 

Mamadou Saliou Boiro

Citoyen de Koundara