Manifestations populaires à Siguiri : le siège du RPG arc en ciel brulé et mis à sac

alliance_arc_en_ciel_1Les temps sont durs pour le pouvoir de Conakry. Empêtré dans une crise sociopolitique qui ne dit pas son nom, Alpha Condé voit son impopularité "bondir en flèche" y compris dans ses fiefs traditionnels.

Considéré comme le bastion du pouvoir, la Haute Guinée ne conjuguerait plus les mêmes verbes avec le néo-dictateur Alpha Condé. Il convient de rappeler qu’Alpha Condé avait été hué par les jeunes de Kankan lors de son dernier séjour, ce qui avait amené son épouse a versé des larmes en public. La tension était si vive qu’Alpha Condé avait fuit la capitale de la savane pour se réfugier à Siguiri pour ensuite revenir quelques jours après la médiation entre lui et les jeunes de la ville qui étaient très remontés contre la médiocrité de son bilan.

Pour revenir à la mise à sac du siège du RPG à Siguiri, selon nos informations recueillies par téléphone, c’est à la mi-journée que les soubresauts ont commencé en petit comité. Il n’a fallu que quelques minutes pour que toute la ville s’embrase.

Tout aurait démarré par la volonté de quelques jeunes de la commune urbaine de Siguiri qui ont décidé de manifester leur colère contre la bastonnade d’un proche de Monsieur Aboubacar Sidiki Traoré, le nouvel élu à la tête de la commune urbaine de Siguiri. C’est ainsi que les choses ont dégénéré entrainant dans leur sillage le siège du RPG Arc-en-ciel ainsi que le domicile du député uninominal de la préfecture de Siguiri ont été incendiés. Le siège de l’association des jeunes pour l’emploi à Siguiri (AJPES) n’a pas été non plus été épargné par les manifestants.

A l’instar de Siguiri, la Guinée toute entière serait assise sur une cocotte-minute prête à exploser à tout moment.

Au moment où nous mettons cette dépêche en ligne, aucune réaction officielle n’était disponible ni du côté des autorités locales ni celui de Conakry.

 

Affaire à suivre …

Aly Soumah, www.guinee58.com, Conakry