Informations Crédibles, Analyses Neutres et Responsables

Mohamed Condé–WAYMARK–CENI–Recensement : la vicieuse quadrature du cercle à 14 millions de dollars

Share

ceniLa crise politique en Guinée culmine au sommet des inquiétudes. Au cœur du problème l’organisation des élections législatives. Après le hold-up électoral qui a permis à Monsieur Alpha Condé de s’autoproclamer vainqueur de l’élection présidentielle du 7 novembre 2010 avec la bénédiction du Général Konaté et de Jean-Marie Doré, l’organisation des élections législatives hante tous les esprits.

La transition était censée se terminer dès lors qu’une assemblée législative est mise en place par le nouveau régime. Force est de constater que notre pays vit toujours sous un régime d’exception sans contre pouvoir. Tous les leviers de l’autorité sont concentrés dans les mains d’une personne qui n’a gagné les élections que par effraction (parole de Monsieur François Baroin, tout nouveau ancien ministre de l’économie et des finances de la République Française).

Depuis quelques semaines l’opposition a sorti ses muscles pour exiger enfin la tenue des élections législatives acceptées par tous. Mais, car il y a un « mais » avant d’aller devant les urnes l’opposition pose ses conditions. Et malheureusement le pouvoir fait la sourde oreille. Au nombre des revendications de l’opposition il y a l’épineux sujet de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Cette institution obtenue de haute lutte du règne du Général Conté pendant que Monsieur Alpha Condé coulait des jours heureux au bord de la Garonne, est devenue aujourd’hui le monopole de ce dictateur dont la progression dans la violation des lois étonne même ses maîtres, comme Blaise Compaoré qui a décidé de prendre distance avec son ancien ami et compagnon de route.

La CENI est devenue un tel enjeu que Mohamed Condé, le fiston, a estimé que son père était un peu mollasson dans le processus de contrôle de cette institution. C’est ainsi que l’unique prince héritier de la dynastie des Condé a sorti ses petits carnets d’adresse. Et il faut du dire que le petit prince n’a pas eu à se perdre longtemps dans ses petites notes. Il a rapidement trouvé WAYMARK. Le nom d’une société informatique Sud Africaine. Aucune explication n’a été fournie afin de justifier le choix de cette société. Pas plus qu’il n’y ait eu d’appel d’offre pour un marché qui concerne tout de même la souveraineté nationale de notre pays, puisqu’il concerne l’organisation des élections qui vont aboutir au choix de nos députés à l’assemblée nationale.

Ce mystère qui règne autour du choix sans appel d’offre ni dossier de candidature de la société WAYMARK a poussé notre rédaction à s’intéresser aux connivences entre Mohamed Condé et cette dernière. Et il ressort de notre travail d’enquête des liens solides qui justifient un tel choix.

WAYMARK, comme nous l’avons déjà dit, est une société Sud Africaine. Et comme tout le monde le sait des liens solides existent entre Alpha Condé et le président Sud Africain Zacob Zuma. D’ailleurs il se susurre dans les chancelleries que Zuma, Paul Biya le président Camerounais et l’Angolais Dos Santos, sont les rares amis qui restent à Monsieur Condé. Il n’est secret pour personne de la rupture des liens d’amitiés entre Alpha Condé et son alter ego Blaise Compaoré. Cette proximité de s’arrête pas là, car un autre Condé, Mohamed (le fils) a aussi des liens solide avec la nation Arc-en-ciel de Mandela. Le prince héritier a passé une bonne partie de sa vie dans ce pays. Et les liens sont encore plus solides, car notre source indique que Mohamed Condé connait bien la maison WAYMARK pour y avoir fait ses armes professionnelles. Le fiston a bossé longtemps pour cette société. Il a même pris du galon car il a été gérant- associé. Et le bosse actuel de la boite est un de ses meilleurs potes.

Une fois papa intronisé à Sekhoutouréyah, le petit Mohamed décide de rentrer au bercail afin de retrouver une Guinée qu’il n’a connu que peu comme d’ailleurs son papa qui lui aussi connait mieux le mont Saint-Michel que le mont Loura ou le Nimba. Mais peu importe, là n’est pas le problème. Aujourd’hui après s’être occupé de tout à la présidence sans titre officiel, Mohamed Condé vient d’être nommé conseiller de mission de son père, ce qui n’est pas sans poser des distorsions entre lui et le fidèle compagnon de son père, un autre Mohamed, mais du nom de Diané.

La volonté d’Alpha Condé de contrôler la future assemblée nationale offrira à son fils Mohamed une belle occasion de rendre la monnaie (ou se rendre service, c’est selon) à WAYMARK. Ainsi sans aucun appel d’offre pour ce qui constitue le marché public le plus sensible de la République, la CENI, sous la pression de Mohamed Condé, décide d’octroyer le marché de la gestion de l’organisation des élections législatives à WAYMARK. Il s’agit qu’à même du traitement biométrique des électeurs, et donc de la population Guinéenne. Ne serait-ce que pour des besoins de sécurité nationale il aurait fallu prendre le temps d’examiner la fiabilité de la société et de sa technologie. Les enjeux sont qu’à même majeurs dans un contexte sécuritaire délicat. Ce n’est pas responsable de confier à une société sans aucune précaution la gestion des données biométrique des millions de nos compatriotes.

Mais le problème ne se limite pas à ses enjeux de sécurité. Des facteurs financiers colossaux sont à prendre en considération. Un cadre du ministère des finances confie que « l’avenant financier du contrat liant l’Etat Guinéen à WAYMARK a été négocié les yeux fermés. La facturation normale de l’ensemble des missions de WAYMARK s’élève à 3 millions de dollars. Cependant dans la copie du contrat présenté au ministère des finances pour décaissement des premiers échéanciers de payement, le montant total de la facture s’élève à 14 millions de dollars » et de conclure ironiquement « trouvez l’erreur. Peut être c’est la photocopieuse qui a transformé les chiffres. » Et à la question « quelle a été la réaction du ministre et de ses services face une telle différence d’écriture comptable », notre cadre répond laconiquement « vous voulez le numéro du ministre ? » avant de glisser « il en a parlé un peu avec agacement mais vous savez c’est sa signature ou sa place. Quelque temps après il a fait semblant d’oublier le problème. »

Le dernier problème que pose WAYMARK est lié aux factices techniques. En effet, la société ne dispose pas d’un système de reconnaissance nationale des électeurs inscrit dans le fichier. Concrètement ça voudrait dire qu’un électeur lamda qui s’est inscrit à Kaloum, peut aller se faire inscrire sans aucun changement d’identité à Hamdallaye ou à Bonfi et pourquoi pas à l’intérieur du pays. Ce qui pose des nombreuses questions quant à l’identification des électeurs et des nombreuses fraudes qui peuvent en découler.

 

C’est peut être pour toute ses raisons que WAYMARK a été choisi. C’est en tout cas une mystérieuse quadrature du cercle.

 

A.Soumah et Lamba Togba, www.guinee58.com, Conakry.



Share

Commentaires 

 
0 #7 Nestor 24-05-2012 12:10
Citation en provenance du commentaire précédent de Issiaga Moryah:
[quote name="la vérité"]Qui est fou? Allez savoir, à notre place, qu'auriez vous fait? On vous connait vous sabotaires là, faites attention hein! Nous on a "gagné" Kibangni là avec la promesse d'un sac de riz à 20000 gnf (1800 cfa) pour toute la Guinée, une seule fois, et non pour chaque guinéen tout le temps. Et cela on l'a fait avant l'élection frauduleuse du 7/11/10 qui au total fait 1 dans une base de 10 (demandez les explications au matheux). 1 = moi, le PD "élu", et je fais tout seul ce que tout le monde doit faire au pays des hommes affamés non conséquents avec eux.
Qui vous a demandé de voter pour moi car après tout c'est vous qui avez voté et on ne vous pas obligé à le faireet son fils à lui après lui. .[/quote
Mais mon frere vous oublez que "ventre vide n'a point d'oreil"

O pitin, té toi, doun mèrdè.
Citer
 
 
+2 #6 Issiaga Moryah 24-05-2012 06:02
[quote name="la vérité"]Qui est fou? Allez savoir, à notre place, qu'auriez vous fait? On vous connait vous sabotaires là, faites attention hein! Nous on a "gagné" Kibangni là avec la promesse d'un sac de riz à 20000 gnf (1800 cfa) pour toute la Guinée, une seule fois, et non pour chaque guinéen tout le temps. Et cela on l'a fait avant l'élection frauduleuse du 7/11/10 qui au total fait 1 dans une base de 10 (demandez les explications au matheux). 1 = moi, le PD "élu", et je fais tout seul ce que tout le monde doit faire au pays des hommes affamés non conséquents avec eux.
Qui vous a demandé de voter pour moi car après tout c'est vous qui avez voté et on ne vous pas obligé à le faire. N'aviez vous pas dit, je vous cite :"Alpha Condé Gbèlèkhou nara, mou voté ma abèh". Menteurs et racistes que vous êtes. Après moi, ça sera mon fils et son fils à lui après lui. .[/quote
Mais mon frere vous oublez que "ventre vide n'a point d'oreil"
Citer
 
 
+2 #5 Soul 23-05-2012 17:59
Triste individu que ce KIBAROU, enfin bref ..
S'il est confirmé que le fils de AC travaillait bien pour WAYMARK, et qu'en plus on a octroyé ce marché gré a gré a cette société. IL FAUT STOPPER IMMEDIATEMENT TOUT TOUT ET TOUT AU NIVEAU DE LA CENI !! !!!!!!!!!
Citer
 
 
0 #4 la vérité 23-05-2012 10:58
Citation en provenance du commentaire précédent de sossedi:
ha la verite,tu vas me tuer.


Surtout ne meurt pas vite car j'ai besoin de toi pour me courtiser quand je serai président.

Je parie que quand un peul sera élu président de la Guinée ça sera moi et moi seul.

A quand je serai dans le Kibangni
Citer
 
 
+1 #3 sossedi 23-05-2012 01:09
ha la verite,tu vas me tuer.
Citer
 
 
-4 #2 KIBAROU 22-05-2012 20:43
beaucoups dfe peulhs vont mourrir de haine avant 2015 même au dela de 2015
ça au moins c'est sûr et certain
Citer
 
 
+5 #1 la vérité 22-05-2012 10:10
Qui est fou? Allez savoir, à notre place, qu'auriez vous fait? On vous connait vous sabotaires là, faites attention hein! Nous on a "gagné" Kibangni là avec la promesse d'un sac de riz à 20000 gnf (1800 cfa) pour toute la Guinée, une seule fois, et non pour chaque guinéen tout le temps. Et cela on l'a fait avant l'élection frauduleuse du 7/11/10 qui au total fait 1 dans une base de 10 (demandez les explications au matheux). 1 = moi, le PD "élu", et je fais tout seul ce que tout le monde doit faire au pays des hommes affamés non conséquents avec eux.
Qui vous a demandé de voter pour moi car après tout c'est vous qui avez voté et on ne vous pas obligé à le faire. N'aviez vous pas dit, je vous cite :"Alpha Condé Gbèlèkhou nara, mou voté ma abèh". Menteurs et racistes que vous êtes. Après moi, ça sera mon fils et son fils à lui après lui. Attendez toun! Ce que Sékou et Conté n'ont pas réussi, je le ferrai pour vous, avec vos estomacs devant et tout le reste de votre corps derrière.
Citer
 
Remonter au début