Informations Crédibles, Analyses Neutres et Responsables

« Journée ville morte largement suivie » selon l’opposition

Share

opposition

La ville morte décidée ce lundi 13 février 2013 par l’aile dure de l’opposition guinéenne constituée du collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) a été suivie par une partie des militants et sympathisant des deux blocs politiques. Des blocs qui regroupent des leaders comme: Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Lansana Kouyaté du PEDN ou encore Sydia Touré de l’UFR.

En effet, les boutiques et magasins de l’axe Bambéto-cosa sur ‘’la route le prince’’ dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry sont restés fermés ce lundi et la circulation routière fortement perturbée. Une perturbation due au manque de taxi. Seuls les quelques rares véhicules des particuliers et véhicules des policiers et gendarmes au niveau des grands carrefours notamment Enco 5, Cosa, Bambéto ou encore Hambalaye étaient visibles sur cet axe pourtant très fréquenté en temps normal. La grande partie des boutiques et magasins du plus grand centre commercial du pays le marché Madina sont resté fermés.

Par contre la circulation était fluide sur l’autoroute et le centre ville Kaloum qui abrité l’essentiel des bureaux de l’administration publique et les banques et assurances là, les citoyens ont vaquer tranquillement à leurs affaires. Pour eux, l’heure n’est plus de rester à la maison car pour la majeure partie il faut sortir pour manger.

Joint au téléphone dans l’après midi par une Radio privée de la place, le Président de l’Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Mamadou Cellou Dalein Diallo chef de file de l’opposition guinéenne s’est félicité de la mobilisation des militants des deux blocs politiques avant de revenir plus en détail sur les raisons de cette ville morte sur toute l’étendue du territoire nationale. Selon le numéro un de l’UFDG cette ville morte a pour objectif principal : « D’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les violations graves des droits de l’homme par le gouvernement de Monsieur Alpha Condé Président de la République de Guinée. Depuis son arrivée au pouvoir les militants de l’opposition sont victimes de harcèlement et même d’emprisonnement de la part du gouvernement d’Alpha Condé » déplore t-il. 

Source :koaci.com


Share

Commentaires 

 
0 #7 Sylla 14-02-2012 19:13
Cette opposition est trop bête. Elle dit aux gens de rester à la maison tansdisqu'elle va au travail au palais. Ce sont eux qui devaient donner l'exemple mais hélas ils ne savent plus quoi faire.
La ville n'a donc pas été morte mais vivante avec la participation de l'opposition au dialogue. Ces opposants assoiffés du pouvoir ne connaissent même pas ce que veut dire ville morte. Ils n'ont qu'à consulter le dictionnaire.
Citer
 
 
+1 #6 Camus 14-02-2012 14:06
quelle honte pour cette opposition guinéenne qui ne save pas quoi faire pour aider ce peuple si non qu'à créer le désordre dans le pays.
il suffit de lire les journaux pour voir la véracité de ce mot d'ordre de ville morte. remonté un peu et cherché à lire le nom des quartiers qui ont suivi ce mot d'ordre tu comprendra qui sont ces gens là! tout guinéen conscient veut aujourd'hui une opposition forte qui peut éraduquer le problème ethnique en guinée, mais malheureusement ces toujours la meme chose: kosa, bambeto, ratoma, hamdallaye! au làlà quelle honnte encore une fois pour les habitants de ces quartiers.
Citer
 
 
0 #5 mohamed 14-02-2012 12:02
Mais dis donc on est pas encore arrivé en 2013,n'importe quoi avec ces journaleu d guinée58 !!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!
Citer
 
 
0 #4 siguibougou 14-02-2012 02:18
Dites svp à Faya de se taire un peu.
Citer
 
 
-1 #3 nestor 13-02-2012 23:17
une fois de plus notre opposition est champion en guinee.Et bravo la vrai population de bambeto ,cosa ,hamdalaye ,taouya etc...et kaloum malgrer les administration ,vous avez prouver que la liberte et la paix n,a pas de prix .le samedi passer alpha kone n,avait pas rencontrer les jeunes de bambeto ,cosa ,hamdalaye ? et les meme jeunes ont suivi le mot ville morte le lundi .LES JEUNESSES SI ALPHA KONE SOUHAITE VOUS RENCONTRER MEME DEMAIN MATIN ,NE REFUSER PAS .CAR UNIFICATION DE LA CAISE DE L,ETAT NOUS APPARTIENT TOUS .ILS FAUT SAVOIR PROFITER MAITENANT .CAR SON SEUL ET UNIQUE ARMEE ,C,EST LA CORRUPTION ET LES CRIME .DEVANT LUI OUI ET A 10 PAS DE LUI VIVE NOTRE VRAI OPPOSITION . comme le systeme de riz pendant les election jusqu,a ce qu,il comprendre la vrai verite . et le prisonier libre RESKO CAMARA n,a quand traduire devant la justice des milieux des l,hommes qui ont suivi le mot ville morte .si c,est lui qui lui donner leur fond de commerce ,des nouriture il va voir ca. la honte .
Citer
 
 
+1 #2 Diallo 13-02-2012 23:15
Félicitation aux citoyens Guinéens pour avoir suivi le mot d'ordre de l'opposition. La vie est dure, les gens vivent le jour au jour mais pour changer ça il faut continuer le combat contre la dictature de Condé
Citer
 
 
-1 #1 KABA 13-02-2012 22:17
Le comme ridicule ne tue pas "ville morte" aprés l'opposition presenrte à la table de negociation au palais du peuple. L'opposition vient de signer encore une deuxieme mauvaise operation en terme de trois mois(la manifestation de decembre). Bientot on ne parlera plus d'opposition en guinée car le peuple de guinée en à marre d'elle et les mots d'ordre ne sont plus suivis.
Citer
 
Remonter au début